A - Les notations adoptées

A.1 - Les régles

Ceci est un avertissement.
Quand c'est en vert, on applique la régle.
Quand c'est en orange, on évite.
Quand c'est en rouge, c'est INTERDIT.

A.2 - Les notes

On adopte le système anglais, le plus utilisé de nos jours. On notera :
C pour Do ou Ut, D pour , E pour Mi, F pour Fa, G pour Sol, A pour La, B pour Si.

Parfois lorsque le nom de la note peut préter à confusion avec celui d'un accord, nous nommerons la note dans le système français où le doute n'est plus possible. Par exemple dans une partition, le texte C est lu comme l'accord de do majeur et non comme le nom de la note 'C', on notera alors la note avec le texte Do.

A.3 - Les intervalles

On note un intervalle en abbrégé avec une lettre suivie d'un chiffre :

Pour faciliter la lecture des intervalles, on utilise des couleurs. Les intervalles majeurs et justes sont mis en gras, ils correspondent à ceux trouvés dans la gamme majeure :


unissonsecondetiercequartequintesixteseptièmeoctave
AugmentéeinusitéA2A3A4A5A6inusitéeinusité
MajeureM2 M3M6M7
JusteP1P4P5P8
Mineurem2m3m6m7
DiminuéeinusitéinusitéeD3D4D5D6D7inusité

A.4 - Les degrés

Les degrés sont indiqués en chiffres romains de I à VII en se référant à la gamme majeure. On les colorise de la même couleur que celle de l'intervalle qu'il forme avec la tonique :

Pour avoir une écriture précise, nous utilisons les degrés en référence à ceux de la gamme majeure. Si un degré est :

Soit pour les gammes :

- majeure diatonique :IIIIIIIVVVIVII
- mineure mélodique :IIIbIIIIVVVIVII
- mineure harmonique :IIIbIIIIVVbVIVII
- mineure naturelle :IIIbIIIIVVbVIbVII

Les dégrés désignent en premier lieu une note dans une gamme. Par extension, ils designent aussi l'accord harmonisé dans cette gamme à partir de la note. Par exemple dans la gamme Do mineur, I désigne la note tonique C et I désigne aussi l'accord de tonique Cm.

A.5 - La notation des accords

Le système classique à base de chiffre n'est pas utilisé ici. On adopte le système américain utilisé pour le jazz. Un accord est noté sous la forme : Ton Signature / Basse :

Par exemple l'accord :

A.6 - Les mouvements obligés

On colorise des notes du triton tonal, notes à mouvement obligé :

On identifie un mouvement obligé par une flèche colorée :

Lorsque qu'un autre triton que le triton tonal est utilisé, on colorise :

On identifie alors les mouvements obligés par (? est le degré de résolution) :


Exemple dans la gamme de C, le triton tonal est F-B ; F est quarte et B la sensible.
Les mouvement obligés sont :

Dans la gamme de G le triton tonal est C-F# ; C est quarte et F# la sensible.
Les mouvement obligés sont :

A.7 - Les fonctions harmoniques

A.7.1 - Dans l'harmonie classique, à trois sons

T Tonique : degré I à l'état fondamental.
T Tonique : degré I à l'état de renversement ou autre degré.
D Dominante avec la sensible mais sans la quarte.
D Dominante avec le triton tonal, donc avec la sensible et la quarte.
Dominante secondaire, V7/?.
SD Sous-dominante.
SD² Sous-dominante secondaire.


A.7.2 - Dans l'harmonie jazz, à quatre sons

Dans l'harmonie jazz, à quatre sons, la sensible est ajoutée à l'accord de tonique. Elle perd son aspect dissonnant en comparaison au classique.

Les toniques

T Degré I à l'état fondamental sans la sensible, à 3 sons.
T Degré I à l'état fondamental avec la sensible.
T Degré I à l'état de renversement ou autre degré sans la sensible.
T Degré I à l'état de renversement ou autre degré avec la sensible.

Les dominantes

D Avec le triton tonal donc avec la sensible et la quarte.
D Substitution tritonique, subV7 ou bII7 avec quarte et sensible.
Dominante secondaire, V7/?.
Substitution tritonique de la dominante secondaire, subV7/?.

Les sous-dominantes

SD Sous-dominante.
SD² Sous-dominante secondaire.